Avec la chaleur de l’été, la peinture sèche beaucoup plus vite; pour continuer de faire de jolis dégradés et garder la peinture utilisable plus longtemps, nous avons décidé de tester la palette humide de Green Stuff World.

Palette humide
Palette humide Green Stuff World


Voyons voir le contenu de cette boite :

  • 1 palette humide avec son couvercle
  • 1 bande élastique pour maintenir la boite fermée
  • 2 éponges traitées Sanitized® de couleur blanche
  • 50 feuilles de papier semi-perméable
  • Ainsi qu’un mode d’emploi dont la traduction du titre nous a bien fait rigoler.
contenu de la boite palette humide
Contenu de la boite de la palette humide

La boite est très pratique. L’élastique permet de la maintenir fermée pour garder plus longtemps son mélange

la palette se ferme à l’aide d’un élastique


Il est indiqué sur le site un traitement antibactérien.
Pour l’avoir laissé fermée pendant au moins un mois avec ce qu’elle contenait sans voir apparaitre de moisissures, je pense que l’antibactérien fait bien son travail..

Ici c’est un papier cuisson classique que j’ai utilisé. Il est un peu plus épais et gondole moins.

palette fermée pendant un mois


Les éponges sont bien, mais attention à ne pas les laisser sécher dans la boite car elles se déchirent si on les enlève à sec.

éponge pour palette humide


L’Hydro paper fourni avec la palette humide gondole pas mal dès qu’il est posé sur la partie humide de la palette. Je le trouve un peu fin. Impression qui s’est vue confirmée par l’encre violette qui a mis une nuit à le traverser pour aller se glisser dans l’éponge. Bon, un rinçage plus tard et c’était oublié, mais tout de même.

De plus, à l’usage apparait un défaut qui devient à la longue plutôt embêtant: quand on pose le papier sur l’éponge humide, les bords se replient, si bien qu’il faut les maintenir avec les doigts le temps que l’eau s’y diffuse.
C’est suffisant, mais je suis plus à l’aise avec des feuilles plus épaisse de type papier cuisson.

papier semi perméable

Sur un projet qui nécessite de nombreux mélanges et glacis, la palette trouve vraiment son utilité: on peut revenir le lendemain à son projet pour retrouver sur le papier le mélange qui contient les nuances qui vont bien sans avoir à tout refaire. La possibilité de la fermer permet de vraiment pouvoir mettre sa fig de côté, faire la poussière, sous-coucher d’autres trucs…. Et tout ça sans craindre de ruiner la palette! C’est vraiment ce qui à mon sens fait la différence avec la solution « la débrouille » qui consiste à prendre un plateau-repas, un couvercle de boite plastique associé à du papier cuisson. Je recommande cependant de la laisser à plat et de ne pas la trimbaler de travers, de peur que les mélanges… se mélangent, voire pire, aillent sous le papier et dans l’éponge.
Notons également que l’élastique n’a pas trop l’air d’être capable de durer des années.

C’est tout de même un outil qui a su trouver sa place dans notre atelier et que nous recommandons (nous n’avons pas eu l’occasion de tester les produits concurrents, ceci dit) malgré quelques réserves.
Les éponges et le papier peuvent s’acheter séparément. Vous pouvez les trouver chez notre partenaire :
Donjon, Dragon et miniatures

Vous pouvez utiliser notre code DEEPOMINIATURES pour bénéficier de 5% sur votre commande.

Palette humide Green Stuff World
Étiqueté avec :                    

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :